Lecture philologique d’un exemplaire des représentations d’Amadis de Lully en 1759 (Paris, Bibliothèque de l’Opéra, A16b)

Bertrand Porot

Abstract


L’exemplaire d’Amadis de Lully conservé à la Bibliothèque de l’Opéra de Paris sous la cote A16b, a servi pour les représentations de la reprise de l’opéra en 1759. Il s’agit d’un objet hybride, foisonnant et complexe, qui évoque la genèse du spectacle procédant par étapes au gré des répétitions et des représentations, témoignage de la vie de l’Opéra au milieu du XVIIIe siècle. La partition nous livre la manière dont on envisageait la reprise d’un opéra du répertoire à cette époque : les remaniements procèdent d’une démarche fondée sur le concept de progrès artistique et sur l’évolution du goût musical. L’examen philologique permet aussi de montrer les rôles joués par les personnalités chargées des reprises : les adaptateurs, Rebel et Francoeur qui coupent, ajoutent, réorchestrent et réécrivent des parties importantes de l’oeuvre ; le chef d’orchestre qui a en charge l’interprétation et la direction pour les répétitions et les représentations, enfin les interprètes, instrumentistes et chanteurs dont nous pouvons approcher les choix musicaux, notamment à travers l’interprétation du récitatif très différente de celle du temps de Lully.

Full Text

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.6092/1826-9001.9.915

Registrazione presso la Cancelleria del Tribunale di Pavia n. 552 del 14 luglio 2000 – ISSN elettronico 1826-9001 | Università degli Studi di Pavia Dipartimento di Musicologia | Pavia University Press

Privacy e cookies